Publication d’emplois

Singe médiéval retrouvé dans les toilettes de Bâle

Le squelette presque complet d’un macaque de Barbarie a été découvert dans une latrine médiévale à Bâle. Les archéologues parlent d’une «découverte sensationnelle».

Le squelette a été retrouvé dans les fondations d’une ancienne tour fortifiée fouillée sur le chantier de construction du nouveau parking du Musée des Beaux-Arts, a indiqué jeudi le département archéologique du canton de Bâle-Ville dans un communiqué . La tour servait de toilettes et de lieu d’élimination des ordures ménagères pour les riches habitants du Moyen Âge.

L’examen des os par des spécialistes de l’Université de Bâle et du Muséum d’histoire naturelle a révélé qu’il s’agissait de restes d’un macaque de Barbarie mâle gardé comme animal de compagnie au XVe siècle. Le singe, âgé de 5 à 8 ans, était robuste mais avait des os cassés et des canines écrasées, signes de maltraitance.

Achat cher
À la fin du Moyen Âge, les clercs riches et les érudits humanistes aimaient garder les singes comme animaux de compagnie, ont déclaré les archéologues.

Ils pensent que le singe aurait pu appartenir à Heinrich von Bernheim, un savant qui a occupé des postes importants au Conseil de Bâle de 1431 à 1449. Il avait de nombreux contacts à l’étranger et avait l’argent pour acheter un singe, ce qui était un achat coûteux à l’époque .

Le squelette est considéré par les archéologues comme l’une des découvertes les plus anciennes et les plus complètes de ce type en Europe. Jusqu’à présent, il n’y a eu que cinq découvertes de ce type datant du Moyen Âge sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *