Publication d’emplois

Les universités suisses se disent mieux préparées pour la deuxième vague

Les universités et autres établissements d’enseignement supérieur sont revenus à l’enseignement en ligne lundi selon les règles nationales de Covid-19 établies par le gouvernement.

C’est la deuxième fois que les universités arrêtent les cours en personne après le verrouillage au printemps. Les écoles restent ouvertes sous les dernières mesures annoncées mercredi dernier.

Cette fois, les universités se disent bien préparées pour l’enseignement à distance, ayant pu s’appuyer sur leurs expériences plus tôt cette année, alors qu’elles devaient se connecter rapidement.

Seuls quelques événements en petits groupes ou séminaires auront lieu sur le campus, a déclaré Karin Hiltwein, secrétaire générale et chef de l’équipe de crise corona à l’Université des sciences appliquées et des arts du nord-ouest de la Suisse, basée à Windisch, dans le canton d’Argovie.

Les travaux de laboratoire et les cours de musique sont toujours en cours, a-t-elle déclaré, et «bien sûr respectent les mesures de protection» telles que le port de masques et l’éloignement social.

Examens, efforts surhumains
L’Université de Berne a commencé à réduire l’enseignement sur place il y a environ deux semaines. L’institution s’attend à ce que la situation se poursuive à long terme (il n’y a pas de date de fin pour la réglementation nationale en vigueur).

Les procédures d’examen devront être adaptées. «Nous devons préparer des examens intelligents qui ne sont pas uniquement basés sur une recherche banale de connaissances», a déclaré le vice-recteur Bruno Morettti à la chaîne publique suisse SRF. Les étudiants ont davantage accès aux outils d’aide à la maison.

Certains cours peuvent souffrir de «complications» car ils ne sont pas destinés à être suivis en ligne, a ajouté Marc Meyer, doyen des études et des affaires académiques à l’Université de Saint-Gall. Mais «les conférenciers font tout leur possible pour rendre l’impossible possible», a-t-il déclaré à SRF.

Il n’y a pas d’alternative à l’apprentissage en ligne pour le moment; les étudiants doivent terminer leurs cours et passer leurs examens, a déclaré Meyer.

Effets sur les universités
Les poussées généralisées de Covid-19 dans les universités – comme on le voit au Royaume-Uni ou aux États-Unis, par exemple – ont jusqu’à présent été relativement rares en Suisse. L’ exemple le plus médiatisé a été celui où des étudiants de premier cycle de l’École Hôtelière de Lausanne (EHL), l’une des écoles de gestion hôtelière les plus prestigieuses au monde, ont été mis en quarantaine le 23 septembre après plusieurs épidémies de coronavirus.

Certains se sont dits préoccupés par une deuxième période d’enseignement à distance. Yves Flückiger, président du groupe parapluie swissuniversities, a déclaré que les institutions s’attendaient à des lacunes dans l’apprentissage, à l’isolement des étudiants et à des problèmes de recherche en conséquence. Il a déclaré au journal NZZ la semaine dernière que les universités devaient faire tout ce qui était en leur pouvoir pour maintenir la qualité de l’enseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *